Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

La lune

 

La Lune

 

Les falaises du Tréport,

entre le choix d'une vie

et le désir de sauter.

 

 

Mille notes ruissellent,

Flux,

Reflux dans l’écume

Et nous chantent la mer.

 

 

 

 

 

Tiraillé par le vent sous l’orage le soir

Je vois parfois le ciel offrir une autre étoile

À mon pas volontaire, infime repoussoir,

Face à l’immensité des falaises sans voile.

 

 

 

 

 

Mille notes ruissellent,

Flux,

Reflux dans l’écume

Et là dessous la lune

 

 

 

 

 

À l’astre compagnon du plus lointain rivage

Où son reflet pour guide, il m’entraîne et j’écris :

Pour une symphonie, un délicat hommage,

Semble naître des vers et des gammes, des cris.

 

 

 

© Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.

© Pour la peinture & collage, Franck PASQUALINI.

 

.



28/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres