Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

Tempête de nuit

 

Tempête de nuit


pour Laurent,

 

 

 

 

 

Des larmes ruissellent de tout côté,

Un vent s'engouffre sous l'oreiller.

 

 


Murmure un soir

Chagrin toujours

 


Désir brûlant d’être enivré…

Passion d'un temps pour oublier.

 


Sourire aimant

Regard pesant

 


Silence !

 


Eclat d'une ombre

Oeil de ténèbre

 


Silence ?

 


       Déjà la vie

    Déjà l'aurore !


Quelle importance

Il pleut encore ?

 


Sourire un jour

Regard d'espoir

 


    Ton cœur blessé par la mémoire,

                        j’éprouve l'or…

 


        Dans le creuset non par hasard,

L'amour est là comme un trésor.

 


 

 

© Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.

 

 

 

 

 

 

(Acrylique sur papier)

 

© Franck PASQUALINI, peinture destructurée pour le poème Tempête de nuit extrait du recueil Solitude étrangère et de la pièce de théâtre Notre Sauveur, écrits de Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.

 

 

.



07/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres