Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

Le grand Inquisiteur

 

Le grand Inquisiteur

 

 

 

à l'Ordre des prêcheurs

 

I

 

Monsieur, c'est une faute...

Votre acte est un péché !

 

Auriez-vous l'obligeance

Alors que tout s'accorde

À vous juger coupable,

De nous demander grâce,

D'espérer le pardon ?

 

- Oh vous pouvez sourire,

Vous gausser de nos dires :

L'enfer est assuré

Si vous n'implorez pas !

 

- Suppliez-nous, de grâce,

Humiliez-vous jeune homme,

Pleurez, je vous en prie !

 

II

 

- Sachez voir en vous-même

Un monstre de péchés.

Nous devons vous punir :

Vous ferez pénitence.

 

- Alors, osez nous dire

En bien courbant l'échine

Une reconnaissance

De votre damnation !

 

- Dieu saura vous sauver

Malgré la lourde faute

Qui déjà vous accable.

 

- Comment pouvez-vous rire

Et rester insoumis

À la loi de vos pères

À nos saints jugements ?

 

- Tremblez pauvre pécheur,

Vous n'êtes pas conscient

Du poids de vos actions...

 

 

III

 

- Il suffit de dire "oui,

Je porte en moi le mal"

Et nous saurons vers Dieu

Élever nos louanges :

 

- Un bel enfant perdu

Revient vers toi Seigneur !

 

- Soit, songeons que je puisse

En ces mots reconnaître

Un mauvais garnement

Que vous croyez sans peine

Damné pour les ténèbres ?

 

Admettons un instant

L'ombre du repentir

Écraser ma fierté

Pour me guider vers vous

Et quérir le pardon...

 

Comment suis-je assuré

De la miséricorde

Offerte par ce dieu

Dont vous prêchez la grâce ?

 

 

IV

 

Qu'adviendrait-il aussi

Si je ne vous donnais

Ni regret ni remords

En n'ayant point souci

De l'offre de salut

Ou du feu éternel ?

 

- O misérable enfant,

Sans aveux de ta part

Tu sauras supporter

La question et les fers

Et la mort par le feu,

Prélude nécessaire

Avant d'être envoyé

Par les anges du diable

Au fond de la Géhenne...

 

- Cependant si tu daignes

Effacer de ton âme

Tout ce dont on t'accable,

Nous t'assurons sans faute

Une place de choix

Auprès du Dieu puissant.

 

V

 

- Bien sûr, il te faudra

Pour payer ta folie,

Pour racheter le mal

Dont tu t'es repenti,

Monter dès aujourd'hui

Sur le bûcher en flamme !

 

 


© Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.

.

 

 

© Franck PASQUALINI, pour les deux créations artistiques qui lui vaudraient bien le bucher.

 

.



25/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres