Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

La route monotone

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La route monotone

 

 

 

 

 

 Je me perds sans espoir

 

dans le gris de ma vie...

 

 

 

Il n'y a jamais eu

 

De lumière assez vraie

 

Pour saisir en mon cœur

 

Le désir d’être aimé...

 

 

© Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.

 

 

 

© Franck PASQUALINI, une désintégration de crâne humain comme légende pour La Route Monotone,

 

peinture illustrant le poème issu du recueil Solitude étrangère

 

écrit par Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.

 En un clic,

vers un autre poème…

 

 

 

Auteur : Yves Philippe de Francqueville

 

 



12/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres