Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

Yves Philippe de FRANCQUEVILLE ou les prémices d\'une quête existentielle

Je vous respecte… ou je vous considère ?

 Notes extraites de la première liasse des écrits de Yves Philippe de FRANCQUEVILLE :

 

 

Note nn :

 

Ne te trouble pas plus des critiques que des hommages de gens que tu ne peux pas estimer…

 

 

Note X140 :

 

S’excuser n’implique pas forcément l’accueil de l’autre.

S’excuser n’implique pas forcément d’être excusé.

 

 

Note 403bis :

 

Être fier : quelqu’un qui connaît ses valeurs et qui les met au service de l’autre.

À la différence de l’orgueilleux qui tente d’écraser l’autre avec de pseudo-valeurs, le fier fait grandir l’autre par son savoir partagé et ses talents exploités…

 

 

Note X167 :

 

Ne mesurons pas la chance ou la misère de l’autre en envie, ou en pitié !

Chaque être jouit ou souffre à sa mesure. Nous avons peut-être juste la possibilité de nous placer à côté de celle ou de celui qui présente un intérêt dans l’instant : partager avec lui sa gloire, ou le soutenir dans l’épreuve.

Oui, tout acte est intéressé en sachant que l’intérêt le plus grand, le plus constructeur, c’est l’amour.

 

 

Note 132 :

 

Je vous respecte… respectez-moi s’il vous plaît !

Une règle de vie pour asseoir une autorité développée dans l’art de la non violence…

Il faut d’abord respecter l’autre pour espérer être respecté : on oblige l’autre ainsi à nous respecter lorsqu’on le respecte s’il souhaite espérer évoluer ; on l’emprisonne en inversant le processus car la confiance n’est pas toujours assurée envers un être craint.

Lorsque l’homme évolue, la règle devient :

Je vous considère, apprenez donc si vous voulez, à me considérer…


 

© Yves Philippe de FRANCQUEVILLE.

 

 

.Auteur : Yves Philippe de Francqueville



10/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres